Vous Ítes ici: Présentation Historique

C'est en août 1959 que se crée à Nantes le Centre d'Éducation des Monitrices de la Jeunesse d'Algérie. Il est destiné à former des jeunes filles comme monitrices ou aides-monitrices dans les sections féminines de foyers de jeunes en Algérie. Ce centre dépend de la Délégation générale du gouvernement en Algérie.

Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'administration du centre est transférée au Haut Commissariat à la Jeunesse et aux Sports.

En 1963, le centre accueille les jeunes de métropole, des DOM-TOM et d'Afrique francophone, et devient le Centre d'Enseignement des Monitrices de la Jeunesse.

Par décision du Comité interministériel du 13 mars 1964, le Centre est géré par le Département de la Santé sous la rubrique : service de la population et de l'action sociale. À la rentrée de septembre, le Centre se consacre alors à la formation de moniteurs-éducateurs.

Il assure en même temps :

En 1973, la formation de moniteurs-éducateurs prend fin.

En 1974 le Ministère de la Défense reprend ses locaux à Nantes. Le centre est alors transféré à Dieppe en septembre 1975, dans l'ancienne caserne jusqu’alors affectée à la formation des personnels féminins de l’armée de terre (P.F.A.T.), et prend l'appellation de Centre de Formation du Ministère de la Santé. Il y prépare l'examen d'entrée dans les écoles d'infirmières, les concours administratifs de catégorie "C", ainsi que les concours administratifs de sténodactylographes.

En 1983, l'établissement devient le Centre de Formation du Ministère des Affaires Sociales et de la Solidarité (Affaires Sociales et de l'Emploi) pour la préparation aux carrières administratives et sanitaires. Sa vocation reste la préparation à l'examen d'entrée dans les écoles d'infirmières, d'aides-soignantes, d'auxiliaires de puériculture, de même que la préparation aux concours "C" de l'administration. La préparation aux concours de catégorie "B" sera proposée à la rentrée scolaire 1992.

En 1997, l’établissement prend un tournant statutaire important puisqu’il est transformé en Groupement d’Intérêt Public (GIP) et change d’appellation pour devenir l’Institut de Formation aux Carrières Administratives, Sanitaires et Sociales (IFCASS). En parallèle à cette évolution statutaire, l’IFCASS oriente nettement son action vers les carrières sanitaires et sociales.

Des préparations aux concours du travail social sont intégrées aux prestations délivrées par l’Institut. De même, des sections administratives sont délaissées au profit de préparations dans le domaine paramédical.

En 2007, la convention constitutive du GIP est prorogée pour 10 ans et l’IFCASS élargit son activité aux formations diplômantes conduisant au diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique et d’assistant de vie sociale. Il s’engage dans le même temps dans l’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE).